Rechercher :

site de présentation du travail de la plasticienne Claire Lejeune,

Propositions expérimentales et recherches plastiques de Claire Illusion

Œuvres d’arts contemporains et ateliers de pratique artistiques, arts visuels participatifs

Claire Illusion artiste plasticienne

Un chemin de vie explorant recherches visuelles et théoriques, des savoirs-faire et expériences partagés, des objets à fabriquer, des espaces à construire .
à tout bout de champs…

Artiste visuelle multidisciplinaire, artiste de terrains, animatrice et facilitatrice de projets collectifs.

des techniques populaires, aux situationnistes, des installations immersives aux banderoles militantes, des ateliers de pratiques aux dispositifs participatifs, explorons des routes esthétiques hors des sentier battus.

Via techniques et matières, méthodes et accidents, Claire Illusion travaille à Tout bout de Champs pour construire et transmettre des visions singulières de notre monde et de ses modalités sociales et esthétiques.

explorant les liens entre arts, techniques, théorie et société, l’artiste développe des propositions artistiques atypiques qui interrogent les injonctions normatives et leurs évolutions possibles ou celles souhaitables.

Imprimerie populaire, imprimerie d’art, textiles, papiers, couture, installations, multimédia, mix-media, arts participatifs inclusifs, dispositifs immersifs.
se confrontant aux thèmes sociaux traitant sur les inégalités et l’injustice sociale,
interrogeant la légitimité des regards (hétéro) (auto) centrés,
questionnant l’augmentation de l’intolérance et du refus de l’altérité,
se demandant l’importance et les enjeux de l’art et des fabrications artisanales dans une société en grande partie virtualisée et dispersées en groupe affinitaire.

Conceptuel V matériel?

L’art n’a pas pour seule vocation à être beau et séduisant.

Comme principe d’appréhension de la réalité, les arts visuels et leurs pratiques nous poussent à adopter d’autres points de vue, à nous confronter à d’autres émotions, et nous propulsent dans l’altérité.

Les processus de l’art doivent nous accompagner à tout moment dans nos itinéraires de vie. Pour dépasser et décrire les souffrances, exprimer des questionnements, propager les joies et les espoirs, pour fabriquer nos histoires et rompre avec la passivité, chaque individu, chaque société devraient avoir les ressources symboliques et techniques pour construire un sens esthétique libérateur. Les rencontres entre les pensées, les intuitions et les techniques nous entraîne à une dynamique créative, qui nous aident a formuler des récits qui rendent cette réalité supportable, pour nous et pour les autres.
main d'artiste
main de l’artiste
Techniques et matières

Émotions

livre d'artiste
livre d’artiste de claire

Livres d’artiste et Fanzine poétique

tampons oeil
fabriquer son regard

L’oeil/les yeux

Observer, restituer

l’art et l’artisanat échappent-ils aux logiques productivistes,

Utile ou inutile, facile ou laborieux

pouvons nous croire que l’art sauvera la planète ou à défaut nos âmes damnées de clochards célestes.

«L’art, il n’y a que l’art qui peut nous sauver de la vérité »

Friedrich Nietzsche

en ces temps « compliqués » ou les repères se font de plus en plus fluctuants et virtuels, les marchands de vérités tentent de capter nos derniers morceaux de cerveaux disponibles. L’art, même s’il n’est pas un remède, peut être un outil de liaison entre l’individu et le monde. L’art et l’artisanat, impliquent des processus qui dépassent la dialectique du Bien et du Mal et qui nous obligent à intégrer des nuances, la matière et la technique dans nos vies. Dialogue entre la tête et les mains, la raison et les émotions, la pratique artistique peut s’avérer être agent agitateur qui nous habite et nous construit.

En s’exécutant, la dynamique de l’art interroge l’identité de l’artiste et de ses voyeurs, les points de vues se métamorphosent, la nuance fait une brèche dans les certitudes. Ces certitudes mêmes, souvent figures du déni, qui nous aliènent et nous confortent en même temps. Face à ces terrains bourbeux, quelle ingénierie pouvons nous impliquer? Contrairement aux ailes, l’art rend plus léger, mais il n’empêche pas les éclaboussures. Que ce soit dans ce chaos primordial ou dans un futurisme flippant, l’art s’agite pour nous sortir de nos trous béants, de non sens et du vide sidéral.

révélant ces contradictions entre la vie antérieure de nos présents intérieurs et le monde extérieur, quel processus saura nourrir nos aspirations et nous aider à lutter contre nos démons.

J’ai conduit ma vie sur un itinéraire hors des cadres et des déterminations carriéristes, le plaisir d’apprendre, de faire et d’explorer des terres esthétiques expérimentales, m’a convaincue que le processus de création oblige à la révolution permanente. Alors que le changement est espéré mais redouté, l’art a un devoir de rêves, de récits et d’illusions nécessaires, mais contrairement aux charlatans, en rendant sa visibilité aux mensonges, l’artiste révèle la supercherie et l’aliénation des discours et du spectacle de la marchandise.

La philo à la rescousse de l’art ou l’inverse !

arts visuels et politiques?

CONTEMPORAIN?

les galeries marchandes de l’artiste Claire Illusion

Oeuvres de la Période Britannique

2000

Collages Covidiens

issus du carnet de confinement mars-mai 2020

l’art allant vers…

qu’avons nous fait pour conjuguer le visuel et le conceptuel indiscernable,

autrement que d’avoir induit l’éclosion d’une pensée inextricable.

Claire Illusion nous propose une traversée singulière à la rencontre des techniques traditionnelles et des objets contemporains.
Champs visuels,
numériques et matérialisés
champs théoriques,
champs poétiques
des champs sociaux etc.


La photo

au commencement fut la photo

l’image instantanée, ici là, figée pour l’éternité. choses ou animées à jamais incarnée sur papier glacé.


photo et cie

La Philo

Concepts et idées

Par les mots endimanchés de la philo désaliénée l’art sous ses allures de diabolo lui donne un sacré culot!


La Typo

à mi chemin entre mots et images

Brave médium si fidèle, tu prends la relève du dessin, quand transcendant l’émotion, la raison enfin se lève…